Libération du Péricarde

Libération du Péricarde

Notre coeur est sans attaches afin de pouvoir battre totalement librement. Pour le maintenir en place dans la cage thoracique, il est contenu dans un sac, Le Péricarde (sac péricardique).
La fonction du Péricarde est de protéger le coeur. Dès que nous avons un stress, les fibres du Péricarde se serrent pour protéger le coeur d’un coup physique ou d’un choc émotionnel. Quand nous disons ‘J’ai mal au coeur’ ou ‘J’ai le coeur serré’, nous sentons en réalité la contracture de notre Péricarde.

Le Péricarde se trouve au milieu de la poitrine, sur le diaphragme. Dû à ses multiples insertions anatomiques et intersections neurophysiologiques, n’importe laquelle de ses réactions affecte tout notre organisme. Le Péricarde est intimement lié au coeur, au diaphragme, aux plèvres, trachée, oesophage, entrée de l’estomac, aux principales voies artérielles et veineuses, au centre phrénique responsable de la respiration, aux glandes tyroïde et thymus. Il possède de nombreux ligaments qui l’unissent directement à la colonne vertébrale, du sacrum jusqu’à la base du crâne. De nombreuse pathologies trouvent leur origine dans la contracture du péricarde.

Le Péricarde est aussi lié aux ganglions stellaires, clef dans la régulation du système nerveux neurovégétatif. Quand il se contracte, il active le système sympathique qui libère les hormones du stress et qui activent les programmes/mémoires de survie. C’est lui aussi qui est responsable des ‘crises’ des enfants ou des nôtres. En effet, il est lié à la base du crâne et aux membranes intercrânniennes. Quand il se serre, il déforme la base du crâne en la tirant vers le bas et les nerfs qui sortent du crâne se trouvent comprimés, d’où crise.

Dans l’idéal, le Péricarde devrait se contracter au moment du stress puis se décontracter pour permettre au parasympathique de prendre la relève et de libérer les hormones du bien-être.
Le problème est que nous sommes porteur de stress qui ne se résolvent pas, comme des mémoires de naissance, des deuils non faits ou des mémoires transgénérationnelles. Des parties du Péricarde, porteuse de l’information restent contractées et nous maintiennent dans la peur, le stress et ses conséquences physiquo-psychiques sans pouvoir accéder à nos ressources de confiance.

La libération du Péricarde est d’abord un accès à nos peurs qui contractent notre péricarde et nous coupent de notre Vrai moi. C’est ensuite un protocole d’ostéopathie énergétique pour décontracter le Péricarde mécaniquement, énergétiquement et par la reconnaissance de l’Esprit en nous (Divin, Source) qui va le libérer de peurs ou de souffrances encodées en lui et nous reconnecter à nos ressources. La libération du Péricarde, nous fait passer de la base de la Peur à la base de la Vie en nous.

Quelle est la place de la libération du Péricarde dans mes séances ?

Je recherche ce qui contracte le Péricarde à l’aide de votre ressenti et du mien, confirmé par le testing-neuromusculaire de la kinésiologie. Ensuite j’aide votre système à se libérer avec les mots justes et l’énergie de mon COEUR : L’ESPRIT, qui reconnait l’ESPRIT en vous qui vous libère au-delà du mental.

Quand il est nécessaire, pour que le blocage lâche, de faire une libération du Péricarde (ostéopathie énergétique biocellulaire), je fais le protocole de libération du Péricarde enseigné par Montserrat Gascon.

Pourquoi ne fais-je pas systématiquement le protocole de libération ?

J’ai remarqué que souvent, il n’est pas nécessaire de faire le protocole pour que le Péricarde et le blocage associé se libère. L’énergie du coeur est tellement puissante qu’elle libère à elle seule.

Pourquoi est-ce que j’utilise le ressenti et le testing neuro-musculaire pour me guider?

J’ai remarqué que c’est de cette manière que je capte le mieux ce qui est à libérer et comment le libérer. 

L’initiatrice de la Libération du Péricarde est Montserrat Gascon, ostéopathe www.vivalavida.org
Je me suis formée auprès d’elle en 2015, puis par la suite lors de cours de perfectionnements.