Le système de survie, un pilotage automatique

Le système de survie, un pilotage automatique

Dans notre fonctionnement, nous pourrions dire que tout ce passe comme si notre corps-mental-émotion gérait en continu notre survie, qu’elle soit physique, émotionnelle ou spirituelle. Pour ce faire, il se base sur des « programmes » de survie qui gèrent :

  • nos organes et systèmes physiologiques
  • nos émotions sous forme d’hormones
  • des comportements spécifiques
  • des schémas de vie

Ces « programmes » qui sont une interprétation de la situation déterminant une solution de survie sont mis en place suite à un grand stress conscient ou inconscient concernant la survie biologique, émotionnelle, identitaire ou spirituelle.

  • Ces stress peuvent être survenus dans notre vécu depuis notre naissance, à notre naissance, durant la vie intra-utérine ou autour de notre conception.
  • Ces stress peuvent aussi appartenir à l’histoire de notre famille et de nos ancêtres (psycho-généalogie). En effet, nous portons souvent plus que ce qui nous appartient réellement et notre corps-cerveau, prenant en compte les difficultés non résolues des générations précédentes, exprime souvent des situations de vie vécues par des membres de notre arbre généalogique.
  • Ces stress peuvent même trouver leurs origines dans d’autres mémoires (mémoires collectives, peuples, mémoires antérieures).

Face à un symptôme (physique, émotionnel, comportemental, relationnel, situation de vie), il s’agit alors de déceler de manière précise les pensées et ressentis qui y sont liés ainsi que parfois la/les situation(s) qui en sont à l’origine pour comprendre la cohérence des réactions mises en place et des symptômes qui en découlent dans le quotidien. Cette compréhension permet de sortir de l’auto-jugement et d’accueillir la partie de l’humain qui a besoin de réconfort.

Un accompagnement dans la douceur et le respect de l’être profond, dans un climat de confiance où tous les ressentis sont accueillis sans jugement facilite l’Accueil qui permet de libérer les blocages en faisant tomber le (les) « programme(s) » lié(s) à ce stress. Cela induira un apaisement et une plus grande liberté de choix dans votre vie quotidienne.

Suite Comment déprogrammer ?